Parfois, l'envie de découvrir des petits coins cachés m'envahie. Après 10 ans sur cette île, je n'ai pas encore tout vu... Alors, ce week-end nous avons grimpé jusqu'à L'Ajoupa-Bouillon. Mais pour y aller tôt, un arrêt dodo le vendredi soir chez les copains, paraissait être une bonne idée. Samedi matin, les yeux à peine ouverts et le thé limite englouti nous voilà sur la route, tous les 4, direction le Nord. Un petit arrêt, en bord de route, pour acheter quelques cuisses de poulet boucané et c'est partiiii !


1h30 après, nous voilà enfin dans le Nord de l'île. La jolie commune de l'Ajoupa-Bouillon nous ouvre ses portes pour laisser place à des allées fleuries, des petites maisonnettes au charme local, ainsi qu'à ses habitants plus gentils les uns que les autres. Le GPS nous emmène droit vers un champ d'ananas... magique ! La radio ne capte plus, la température a baissé de quelques degrés... Nous sommes totalement dépaysés, comme si, finalement, nous nous étions offert quelques heures de vacances loin de chez nous.

Il faut savoir que le site est interdit depuis quelques années à cause de son accès difficile, de la présence de trigonocéphales et de l'eau malheureusement polluée (un peu comme partout finalement). Toutes ces informations ne font pas rêver, je vous l'accorde... D'ailleurs j'ignorais la présence des serpents sur le site... Huuum huuum ! #Phobie

Mais finalement, nous avons tout de même arpenté le sentier pentu et glissant avec précaution pendant une quinzaine de minutes pour arriver en haut de la sublime chute d'eau... Une merveille pour les yeux ! Je n'ai malheureusement pas pu la prendre en photo d'en haut car je ne voulais pas risquer ma vie, n'est-ce pas.

Après une petite pause les pieds dans l'eau, nous avons repris le sentier et sommes descendus à quelques minutes de marche... Un grand bassin d'une clarté hors-norme s'offrait à nous. Ce petit coin de paradis plongé au coeur de la forêt tropicale nous a littéralement émerveillé. Jonchés sur nos rochers, nous avons pris le temps de respirer la nature et de profiter de ce havre de paix. 

Infos pratiques :

Comment s'y rendre ?

Je vous invite à vous rendre sur le blog de Coralie et Nico qui vous expliqueront très clairement comme accéder au départ de la rando : en cliquant ici. Honnêtement, j'étais perdue et sans repères donc je serais très mal placée pour vous expliquer où se trouve l'entrée.

Quand s'y rendre ?

Surtout pas par temps de pluie, je vous le déconseille ! Le sentier est très glissant et dangereux, donc prenez toutes les précautions possibles avant d'y aller (bouteilles d'eau, chaussures de randonnée, nourriture et surtout vos appareils photos pour pouvoir capturer cet endroit merveilleux).


Nous avons une chance immense d'habiter sur cette merveilleuse île, alors profitons-en et allons chercher ces petits coins reculés comme le Saut Babin ! Découvrons ce que cette île a à nous offrir.

Martinique, je t'aime.

Et vous ? Vous l'aimez votre Martinique ?

A très vite pour un prochaine article.