Je suis adepte de la procrastination (tendance à remettre systématiquement l'action au lendemain).
J'ai énormément de mal à faire les choses en temps et en heure, c'est plus fort que moi, j'attends automatiquement la deadline pour m'y mettre. Sauf que cela engendre du stress et de la culpabilité et c'est super désagréable. Plus les jours passent, plus tu stress, tu accumules les choses à faire et au final tu ne t'en sors pas. Bizarrement je ne suis pas comme ça au travail, mais pour ce qui est de la vie perso je devrais recevoir une médaille !

Si j'écris cet article aujourd'hui c'est parce que je viens de vivre un grand moment de réflexion personnelle et je voulais vous le partager (oui je vous assure, c'était un grand moment). J'arrive à la fin de 2 semaines de vacances qui ne m'ont servi à rien... Enfin ça c'est ce que je croyais.
Il y a quelques semaines j'ai voulu poser des jours pour prendre le temps de faire tout ce que je devais faire (déménagement, paperasse administrative, réparation de ma voiture, etc.) Bref des vacances productives et sans répit...  Bilan : 2 semaines de glandouille.

A quelques jours de la reprise, j'ai passé beaucoup de temps à culpabiliser de n'avoir rien fait. A me dire que de toute façon je suis trop nulle et que j'ai pris des vacances pour rien. 
J'ai lu des dizaines et des dizaines d'articles sur comment faire de nos journées des journées complètes, comment arrêter de procrastiner... On nous propose tout un tas d’astuces pour utiliser au mieux chaque minute de notre journée, suggérant parfois que de prendre une pause dans la journée ferait de nous des fainéants, voire même des losers. Combien de fois vous a t'on dit que ne rien faire c'était ne pas vouloir réussir, ou ne pas être motivé ? Car il s'agit de ça en fait, d'être motivé, tout le temps, partout, pour tout. Il faut être au top à chaque instant.

Mais au fond, je crois qu'avec toutes ces méthodes, on en oublie l'essentiel : être bienveillant avec soi-même, prendre du temps pour soi en toute simplicité. On devrait avoir le droit de ne pas en foutre une parce que c'est parfaitement bon pour la santé et totalement ressourçant. On pourrait remplacer les "faut que je cuisine" par "je vais commander des pizzas" , laisser le linge s'entasser dans le panier, passer la journée en pyjama, ne pas faire de sport, oublier d'aller chercher le courrier, ne pas s'épiler les sourcils, regarder une série entière d'un coup. Prendre le temps de faire ce qu’on ne fait jamais parce que ce n'est pas productif mais décider qu’on s’en fou et le faire quand même parce qu’on en a envie.

Alors parfois, un après-midi, une journée, une semaine ou plus... Accordez-vous ce moment de répit, profitez sans culpabiliser et dîtes-vous que non, vous n'êtes pas un loser. ❤️

Merci-Loubizz